Mélilot de bûcheron – Deer&Doe

Après une longue absence sur ce blog, je reviens pour vous présenter un projet qui m’a beaucoup tenu à coeur et qui m’a redonné un peu de motivation et de l’inspiration : la chemise Mélilot de Deer&Doe.

photo4

Le patron

J’avais acheté ce patron il y a déjà un petit moment, me disant que c’était un bon basique à décliner à l’infini… Et je ne me suis pas trompée ! J’ai pris beaucoup de plaisir à coudre cette chemise et j’envisage déjà d’autres versions. C’est la deuxième chemise que je couds et je n’ai pas rencontré de grosses difficultés. Le tout dans ce genre de projet est de bien prendre son temps, notamment pour les nombreuses surpiqûres, afin d’avoir un rendu propre et net. Il est possible de coudre plusieurs versions différentes de Mélilot, avec ou sans col, avec des manches longues ou courtes, avec le boutonnage apparent ou caché, avec une, deux ou pas de poches… Pas mal de possibilités plutôt sympas. Et toutes les coutures intérieures sont des coutures anglaises, donc finitions impeccables !

photo1photo3photo2

Je trouve cependant que certaines étapes de construction sont expliquées de manière assez succinctes, et si c’est la première fois que l’on coud une chemise, les instructions du patron peuvent ne pas suffire, notamment pour la couture de la patte de boutonnage cachée et pour les plaquettes de manche. Pour celles qui voudraient se lancer et coudre Mélilot, Sandra (by Sandra’s hand sur les réseaux sociaux) a publié il y a un petit moment déjà un pas à pas pour réaliser Mélilot, avec des photos de chaque étape, alors je vous conseille d’y jeter un oeil !

Les modifications

J’ai choisi de coudre Mélilot dans une taille 36 et j’ai finalement effectué assez peu de modifications. J’ai simplement raccourci les manches de deux centimètres car elles étaient trop longues pour mes petits bras. Sinon, la taille tombe parfaitement. Les épaules sont très basses et la chemise ample, pour un style boyfriend que j’ai choisi de décaler avec un tissu girly.

photo7

J’ai juste un petit doute sur mon col que je trouve très large. Pourtant, il me semble avoir tout fait correctement par rapport aux explications et au décalcage… Bizarre. Mais pour une prochaine version je réduirai certainement la largeur du col.

Le tissu

J’ai immédiatement craqué pour cette flanelle de coton à carreaux de chez Pretty Mercerie. Je cherchais un tissu dans ce style depuis un bon moment alors quand je l’ai vu, je n’ai évidemment pas pu résister… Il est très doux au toucher, bien duveteux et hyper agréable à coudre et à porter. A voir dans le temps, j’espère qu’il résistera car je ne peux déjà plus me passer de cette chemise qui va devenir un bon basique chez moi.

photo5

Mais qui dit carreaux, dit raccords… J’ai fait au mieux pour que les deux devants soient au moins raccord. Mais pour le reste, je ne me suis pas pris la tête. Les manches et les côtés ne sont pas forcément bien raccord mais franchement, ça ne se remarque même pas.

Et j’ai ajouté ma petite touche personnelle avec un petit point de broderie sur la poche. Aucun intérêt, mais c’est le genre de petit détail qui me plaît beaucoup.

photo8

Publicités

2 commentaires sur “Mélilot de bûcheron – Deer&Doe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s