Ernest à Paris

ernest2

Mon manteau Ernest, mon chéri et mon bout du nez rouge étions en balade à Paris, au jardin des Tuileries. C’est l’occasion pour moi de vous présenter ce manteau, mon premier, et de vous parler un peu plus en détail de ce patron de République du Chiffon.

Le patron

J’ai craqué sur ce modèle dès sa sortie. Je trouve la coupe sublime et le col Claudine lui donne un côté très sage, mais espiègle, que j’aime beaucoup. Ernest existe en version longue et en version courte, et comme j’ai déjà bon nombre de manteaux longs, j’ai choisi la version courte. Ce patron était un vrai challenge pour moi : je n’avais jamais réalisé de manteau et le niveau de difficultés était assez élevé !

Première difficulté, au décalquage du patron : j’ai trouvé que les tracés des différentes tailles étaient parfois difficiles à distinguer. Il y a pas mal de pièces, tout se chevauche, et cela devient rapidement illisible. Sans parler du fait que j’ai décalqué le patron avec un papier différent de d’habitude et qui n’était pas totalement transparent comme le précédent que j’utilisais. Mais je m’en suis sortie !

Au niveau du montage, l’extérieur du manteau a été assez simple à réaliser, les pièces s’assemblaient parfaitement entre elles et le livret d’explications était on ne peut plus clair. Le plus difficile a été de coudre la doublure. Je m’y suis arrachée les cheveux et ne suis pas vraiment satisfaite du résultat, même si on ne la voit pas quand je le porte.

Je suis quand même globalement assez contente (et fière !) du résultat, et totalement fan de mon manteau et de ses petits boutons parfaitement assortis au tissu, je trouve.

ernest1ernest4ernest5

Le tissu

Pour le tissu, j’ai opté pour un drap de laine de chez Pretty Mercerie, en coloris lie de vin, une couleur que j’adore porter l’hiver. Le lainage était de bonne qualité et agréable à coudre. Il reste cependant assez fin et pas très chaud. Mon Ernest est donc plutôt une pièce de mi-saison qu’un chaud manteau d’hiver !

Pour l’intérieur du manteau, j’ai choisi une doublure en polyester blanc cassé, également sur le site de Pretty Mercerie. En revanche, j’ai été déçue par la doublure. Esthétiquement, le rendu est très beau, le tissu est fluide et brillant… Mais il est assez fragile et se déchire assez facilement. Il est également assez difficile à coudre car hyper glissant. Les doublures en coton ont un rendu moins sympa, il est vrai, mais semblent quand même plus résistantes…

ernest7

Les modifications

Je n’ai pas fait de modification particulière sur ce patron mais j’ai simplement passepoilé le col Claudine et l’empiècement du dos pour faire ressortir ces si jolis détails. Et franchement, je ne regrette pas mon choix, je trouve vraiment que cela fait toute la différence !

ernest6ernest8

Publicités

4 thoughts on “Ernest à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s